Bœuf Cidré​
DSC_0761-mini

Millésime Bœuf Cidré 2016

Bonjour tout le monde,

Étant la petite nouvelle dans l’entreprise GROSDOIT, je continue de partager avec vous mon parcours découverte au sein de la filière Normandie Viande Héritage.
Puisque le monde de la viande m’est inconnu, c’est tout un nouveau « champ » d’exploration qui s’ouvre à moi ! Et celui-ci, c’est sur, je vais m’en souvenir !

Depuis mon premier jour, j’entends parler du « Bœuf Cidré ». Un bœuf de Race Normande qui est finit au cidre… Je crois rêver.

Surprise et curieuse à la fois, Pierre Grosdoit décide de m’emmener les rencontrer dans la fameuse exploitation de François Xavier Craquelin, le producteur de cidre et l’éleveur des animaux en question.

Il est apparemment temps d’aller les voir car elles seront bientôt rentrées à l’étable pour entamer leur phase de finition. Ce sont les derniers instants des bêtes dans les pâturages, un moment propice pour prendre nos derniers clichés.

DSC_0687

Nous partons en début d’après-midi direction Villequier, un petit village de Seine-Maritime qui borde la Seine. En pleine préparation de sa production de cidre, Monsieur Craquelin nous laisse prendre possession des lieux.

Nous nous dirigeons directement vers les bœufs, isolés du reste du troupeau. Ils sont massifs, plus encore que l’année passée m’annonce Pierre. Regroupés, tranquilles, ils ne portent pratiquement pas attention à nous. Enfin… jusqu’à ce que le shooting photos débute. Le crépitement de l’appareil les intrigue et ils se décident enfin à jouer le jeu. Manifestement, c’est un exercice qui leur plait.

François Xavier Craquelin finit par nous rejoindre et entame la présentation des 14 bêtes qui seront sélectionnées parmi les 18 bœufs choisis À l’heure où j’écris ces quelques lignes, les bœufs sont déjà à l’étable et vont commencer l’étape de finition. Pendant 4 mois, ils vont consommer 15 litres de cidre par jour et par animaux mélangés à leur alimentation. D’autres détails de la finition seront détaillés dans les prochains articles. Mais cette quantité me semble gigantesque ! François Xavier me rassure en m’annonçant la conversion pour un humain, 1 verre de vin rouge par jour environ. Bon alors ça va…

Restés jusqu’alors derrière la clôture, nous suivons François Xavier dans les champs.Nous approchons de très près ces bêtes qui viennent naturellement à notre rencontre. Une caresse par ci, une caresse par là… on pourrait rester pendant des heures. Mais une pluie fine, tradition Normande oblige,  nous rappelle à l’ordre.

La complicité entre les bêtes et l’éleveur est vraiment flagrante. Sa seule présence, même à une centaine de mètre, suffit à attiser leur curiosité.

Nous finissons notre petit voyage par une petite récompense que nous offre l’éleveur. François Xavier nous propose de déguster un verre de son cidre glacé, un produit aux saveurs assez étonnantes. Un vrai régal !

Je vais continuer à vous faire partager toutes nos informations sur le Millésime du Bœuf Cidré 2016 en vente sur www.boeufleclair.com à partir de Mars 2016 prochain!

En attendant le prochain épisode du Bœuf Cidré,  je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un reportage sur la logistique de l’entreprise. En compagnie d’un des garçons, je vous ferais suivre une journée classique de livraisons. Sensations fortes assurées!

FLASH INFO : Retrouvez nous dimanche sur le salon Gourmand 2015! François Xavier Craquelin sera parmi nous pour répondre à toutes vos questions et vous présenter son projet, qui a déjà fait le tour de France et qui intrigue déjà hors de nos frontières !

– Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *